© Esthetik.fr  - 2014
Nutrition Esthétique Contact A propos Mention légales

LA CHRONONUTRITION

Avant toute chose la chrono-nutrition n’est pas un régime  amaigrissant mais plutôt un mode alimentaire, une façon de s’alimenter.  Dans La chrono-nutrition, nous allons optimiser l’alimentation par rapport  au fonctionnement de l’organisme et non pas faire de la restriction.   Ici, on ne fait pas la chasse aux calories mais on va essentiellement  répartir dans la journée les différentes familles d’aliments en fonction du  moment où l’organisme est le plus apte à les absorber, à les utiliser et les  éliminer. Nous ne sommes pas dans le même état à 8 heures du matin et  à 8 heures du soir. Il existe des rythmes au niveau de l’organisme, tant au  niveau hormonal, enzymatique que métabolique .C’est ce qu’on appelle la  chrono biologie.   Ce n’est donc pas la guerre. Il ne s’agit pas d’un régime restrictif, il   n’est pas difficile  à suivre, il n’y a pas de sensation de faim. On a le droit a  beaucoup de choses, donc cela reste convivial. La difficulté peut se situer  au niveau des changements d’habitudes.   Quand les gens sont en surcharge graisseuse, ce type de cadre  alimentaire  permet, lorsqu’il est bien suivi, de perdre en moyenne 2 à 3 kg  par mois.   Les grandes lignes de cette alimentation se définissent ainsi :   Petit déjeuner : ce sont les calories grasses qui sont bienvenues, par contre le matin, l’organisme n’est pas du tout équipé pour les sucres  rapides.   Déjeuner : Il sera essentiellement composé de féculents et de  protéines   Collation : C’est le bon moment pour les sucres rapides en  provenance des fruits ainsi que pour les matières grasses d’origine  végétale   Diner : Le repas doit rester léger puisqu’il n’y a pas d’activité  physique, l’organisme est plutôt au ralenti ce sont des calories de réserve.   Voilà donc les grandes lignes ! L’avantage de ce cadre alimentaire  est qu’il est diversifié et  pas restrictif. Vous allez pouvoir manger de tous  les aliments mais à des moments particuliers, avec quelques dissociations.  Au programme nous trouverons du fromage, des féculents, de la viande,  du poisson, des fruits de mer, des fruits, du chocolat …mais avec certaines règles qui permettent d’optimiser les choses.   Les difficultés de ce cadre peuvent être : - les changements d’habitude. Nous sommes tous attachés à nos  habitudes, elles sont sources de plaisir. Il faut parfois faire un travail de  reprogrammation. - le risque de « transgression ». En effet comme il ne s’agit pas d’un  cadre très restrictif, le danger est de penser  qu’il n’y a pas grand risque à  rajouter un petit quelque chose par-ci par-là.   Vous devez garder en tête qu’il ne suffit pas de faire des efforts pour réussir mais qu’il faut faire ce qu’il faut ce qui est somme toute assez  différent.
Dr Gilbert AMGAR
01-39-57-75-12